n° 9/10 obl. - Prince-président Louis-Napoléon (Présidence)
Offre Spéciale
  • n° 9/10 obl. - Prince-président Louis-Napoléon (Présidence)
  • n° 9/10 obl. - Prince-président Louis-Napoléon (Présidence)
  • n° 9/10 obl. - Prince-président Louis-Napoléon (Présidence)

n° 9/10 obl. - Prince-président Louis-Napoléon (Présidence)

N° 9/10 : Emission dite "Présidence"  
n° 9 (10c. bistre-jaune) et n°10 (25c. bleu) 
Cote : 790€
A partir de
200.00
Ajouter au panier
Avec la carte Louis Yvert, vous cumulez 200 points fidelité
Description
En décembre 1848, le prince Louis-Napoléon Bonaparte est élu à la présidence de la République. En exil à Londres, le neveu de Napoléon Ier a vu comment le timbre-poste pouvait servir la popularité du chef de l'État en diffusant partout son portrait. Il ne tardera pas à mettre à profit ce nouveau média pour diffuser, non plus le profil de l'antique déesse Cérès, mais le sien. Il figure sur les séries de timbres d'usage courant de France et de ses colonies de septembre 1852 jusqu'à la chute du Second Empire, en 1870.  

Le 3 janvier 1852, une loi prescrit le remplacement de l'effigie de la déesse par celle du président. Le travail est exécuté par Jean-Jacquqes Barre qui avait déjà gravé les timbres au type Cérès. En fait, il prend pour modèle ce timbre=poste et le modifie légèrement. L'effigie du président se substitue à celle de la déesse. De plus, il ajoute son initiale à la base du cou. Ceci permet aujourd'hui de distinguer facilement ces timbres de ceux des émissions ultérieures. Cette émission est désignée sous le terme "timbres au type Présidence". Il est à noter que Napoléon III est une des rares personnalités à avoir été timbrifiée de son vivant. 

Le n°10 remplace le 25c Cérès, pour l´affranchissement de la lettre simple entre deux bureaux. L´impression commence en août 1852 et les premiers timbres oblitérés rencontrés sont de septembre de la même année. Le 25c est remplacé au bout de treize mois et le 10c après seulement 8 mois d'utilisation lorsque Napoléon III est proclamé Empereur. Ce dernier timbre est rare et est difficile à trouver en bon état.
Pays FRANCE
Année 1852
leftright
Retour